ACCUEIL

INDIVIDUS
Patronymes
Liste des individus
Fiches individuelles
Ascendance
Liste éclair
Liste des évènements
Liste des sources
Statistiques

LIEUX
Liste des communes
Aveyron
Blason
Patronymes
Communes

Lapanouse-de-Cernon
Millau
Entraygues-sur-Truyère
Espeyrac
Sénergues

Lozère
Blason
Patronymes
Communes
Marvejols
Meurthe-et-Moselle
Blason
Patronymes
Communes
Vézelise
Vosges
Blason
Patronymes
Communes
Attignéville
Pyrénées-Atlantiques
Blason
Communes

NOS COUSINS

 

Individus Lieux Recherches
Accueil Origine des noms Arbres Métiers Média Liens Outils

Espeyrac : La place

Espeyrac

Espeyrac : Une partie de quilles

Présentation Individus Média Liens


Aujourd'hui
Situé à 39 km de Rodez, à 12 km d'Entraygues-sur-Truyère et à 14 km de Conques ; à 360 mètres d'altitude, entouré par les vallées du Lot et du Dourdou, le village d'Espeyrac est une halte sur les Chemins de Saint-Jacques de Compostelle.
Histoire
Le site d'Espeyrac est connu depuis le Xeme siècle. (Spariacus). En ces temps là, un des ses habitants, Guibert l'illuminé, fut guéri par Sainte Foi de Conques. En 1331, le prieuré Saint Pierre est rattaché à l'abbaye de Conques qui possédait déjà d'autres intérêts dans la région. En 1424, le pape Benoît XII donne le prieuré à la collégiale de Saint-Christophe, près de Valady. La collégiale avait été fondée en 1415 par les seigneurs de Séverac et d'Espeyrac. Le siège primitif de la paroisse a peut-être été d'abord à Saint-Bauzels, mais Espeyrac avait une position plus centrale. Le duc d'Arpajon, seigneur de Séverac, céda son château pour y installer la nouvelle église. L'édifice est du XVem et XIX siècle, la cloche provient de Dom-de-Bilhiès.

Espeyrac fut le siège d'une baronnie. Le château dont on fit l'église, appartint à une branche de la famille de Séverac (XIIIem et XIV em siècles). Un second château fut construit ; les fortifications du villages furent remontées en 1356, ce qui est la preuve du grand intérêt que portaient les Séverac à ce lieu et peut se justifier par la présence de mines de fer. En 1416, le maréchal Amaury de Séverac veillait à leur exploitation. Il y aurait eu sur la Daze un martinet pour traiter le fer.

En 1681, Catherine, marquise de Séverac, fille de Louis d'Arpajon, vendit par lots la baronnie à plusieurs personnes : Fr de La Roque-Sénergues, Bernardin de Frayssinet, comte de Valady, Marie Dayga, J Condamine, F-Fr. Annat et Gaspard Nolorgues. J.-Joseph de Condamine, héritier d'un de ces acquéreurs, possédait le château en 1787.

Page réalisée grâce à l'aimable collaboration de Laurence Norguet-Clot.